Carnet, mon amour...

Mis à jour : 20 juil. 2019

Ecrire dans un carnet relié a quelque chose de mystique...

Que ce soit un journal intime, un grimoire, un carnet de route, un Book of Shadow, un Bullet Journal ou même simplement un carnet de note, j'ai toujours ressenti une énergie spécifique quand l'encre touche le papier. J'ai hérité ce trait particulier de ma grand-mère maternelle, qui comme moi, collectionnait les carnets et les remplissait jusqu’à la trame.

Ecrire, à la main plus encore, c'est acter une pensée dans la matière. Une manière à la fois de prier très fort et de se décharger des choses qui nous retiennent.

Carnet de Note :

Poser ses idées sur une page, les organiser, les rendre concrètes, faisables. C'est une de mes activités préférées. Tant que les idées tournent dans ma tête je ne fais rien. Trop en parler, c'est diluer l’énergie qui nous est nécessaire pour transformer la pensée en acte. Quand tu écris, au contraire, tu concentre cette énergie pour toi, tu la recentre et lui permet de te transmettre sa force.

Journal de prière ou de gratitude:

Ecrire chaque jours les raisons pour lesquelles tu ressens de la gratitude, permet à l'Univers (et à ton cerveau) d'entendre ce qui te rends heureux et de faire en ce sorte que tu continue à le recevoir. Tu n'as pas besoin d'écrire des choses fantastiques à chaque fois, ce peut être de très petites victoires:

Exemple:

1) Merci car aujourd'hui j'ai un toit sur la tête

2) Merci car aujourd'hui mon petit chien à été adorable

3) Merci car aujourd'hui j'ai eu l’énergie pour faire du Yoga

4) Merci car aujourd'hui mon mari à ramené des croissants à la maison

Bref, tout ce qui te donne le sourire.

J'en ai utilisé un durant plusieurs années, et plus d'une fois cela m'a aidé à ne pas baisser les bras quand la vie devenait difficile. Aujourd'hui je l'inclus dans mon bullet journal.

Le Bullet-Journal :

Calendrier, organiseur, to-do list, craft-book, tracker... le bullet est utile, versatile, unique et adapté à tes besoins. Petit (ou grand) agenda que tu écrit et design toi-même, il te suit, et te permet de rester organisé. Depuis quelques années c'est ma bouée de sauvetage. Il me permet de ne pas me perdre et de suivre l'évolution de ma santé. Grace à lui j'ai appris à prendre la vie un peu plus au jour le jour. Depuis Janvier je me réserve même un temps chaque mois pour en décorer les pages, une vraie méditation.

Pour démarrer son bullet c'est simple, il te suffit d'un carnet qui te plait et d'un stylo noir. Voici un lien vers une vidéo expliquant comment

Commencer un Bullet

Le Journal Intime :

Il a été mon petit favori très longtemps. Le meilleur moyen de mettre tout tes soucis et tes inquiétudes derrière toi. Une fois tout tes petits tracas couchés sur le papier, ils paraissent plus léger et moins importants. Et en plus tu peux aussi y consigner toutes tes joies et ainsi pouvoir te les remémorer. Une vrai " pensine " !

« Ça ? C’est ce qu’on appelle une Pensine. Parfois, et je suis sûr que tu as déjà éprouvé la même impression, il me semble qu’il y a trop de pensées et de souvenirs qui se bousculent dans ma tête. »– Albus Dumbledore à Harry Potter

Mais bref, tout le monde connais le principe :)

Le Book of Shadow ou Le Livre des Ombres :

Le grimoire, nommé aussi Livre des Ombres ou Book of Shadow (BoS), est l'un des premiers outils dont doit se munir un praticien de la Lumière qui souhaite approfondir ses connaissances.

L'expression Book of Shadows ne parle pas de magie noire. Elle proviendrait de G. Gardner (un écrivain ésotériste britannique), qui l'aurait repris du titre d'un manuel de divination sanskrit , qui prédisait l'avenir d'une personne à partir de la longueur de son ombre. C'est bêtat, mais rigolo.

Le BoS a une réputation un peu fumeuse (merci Charmed) car il est utilisé dans l'imaginaire collectif que par un certain type de praticiens un peu farfelus. Et c'est dommage. C'est un extraordinaire outil de travail, tant sur le plan physique que sur les plans subtils La plupart des praticiens aime traiter leur BoS comme un objet sacré, privé, qu'il est nécessaire de protéger et de consacrer.

J'ai commencé mon premier grimoire vers mes 12 ans. A l'époque j'y écrivais des sorts inventés de toutes pièces, et il était, en fait, plus esthétique et ludique que pratique.

Ensuite, prenant de l'âge, et découvrant des choses de plus en plus intenses, j'ai éprouvé le besoin de refaire un grimoire un peu différent. Il était indispensable pour moi de consigner par écrit toutes ces expériences énergétiques qui changeaient ma vie. C'était un peu un journal intime spirituel.

Aujourd'hui, je m'en sers principalement de recueil de pratiques, que j'utilise de façon régulières voire quotidiennes, en gros une sorte de pense bête, utile et facile à prendre en main.

Quand j'ai eu envie d'écrire cet article, j'ai regardé un peu ce qui se disait sur le sujet. J'ai toujours trouvé dommage de réécrire en ligne quelque chose que l'on trouve déjà ailleurs sur le net. Je vais donc te proposer des liens vers des camarades qui ont couchés ces choses là sur le clavier bien avant moi.

Vous trouverez ici, ici, et ici des liens vers des blog qui retracent ce que l'on recherche généralement comme contenu dans un premier Grimoire.

Aimes tu les carnets autant que moi ? Quelle est ton utilisation favorite pour les tiens?

Soleil,

Rafaële

A PROPOS :

QUE FAIT ON :

PLUS DE SERVICES :

19984030_257240411441584_357898411998943

24 Place de Strasbourg,

65200 Bagnères-de-Bigorre,

France

Tel. 05 62 41 44 34 

©2019 by WITCHES SHOP