Samhain : 31 Octobre - 7 Novembre


Pour mes petits impatients favoris, les recettes et l'autel sont à la fin de l'article.

Cœurs sur vous !


Les deux visages de la Déésse

Samhain représente le nouvel an Celtique: Le passage de la saison d'été, celle de la lumière, à la saison d'hiver, celle de l'obscurité.

Le froid est là car la Cailleach, Déesse des tempêtes et de la neige, vient de naître. Déjà vieille femme à sa naissance, elle incarne la face sombre de la Déesse.

Dans d'autres traditions c'est le moment où elle enferme la partie jeune et vigoureuse d'elle-même nommée Brigid.

Dans d'autres encore elle vieillit avec la mort de la nature, gardant précieusement enfermé en son sein le Soleil. Le Dieu dont l'essence vitale est entrée en elle à Mabon et qui renaîtra à Imbolc. C'est pourquoi nous entrons dans la partie obscure de l'année.



Un des autres noms de Samhain est Halloween. Il vient de Hallows Eve: Hallows pourrait se traduire par "Creux" ou "Vide". Eve, signifie la Veille. C'est la veille de la saison creuse. Halloween c'est le nom populaire que l'on donne aujourd'hui à ce sabbat. Il est très critiqué du fait de sa "venue des USA". Il faut se rendre compte que l'on fêtait en Europe Samhain ou l'Halloween, bien avant la création des Etats-Unis d'Amérique. C'est la fête la plus profondément ancrée dans toutes les traditions Païennes européennes.


Le rassemblent de Samhain : le jour ou l'on se souvient des morts

Je me suis longtemps demandé pourquoi l'Halloween est l'un des rares sabbats que le grand public connait aujourd'hui.

Déjà c'était le nouvel an, une fête importante et célébrée par tous, qui durait toute une semaine.

C'était aussi le temps de la troisième et dernière moisson.

Mais surtout c'était le moment où les bêtes étaient tuées afin de nourrir tous les villages des alentours pendant l'hiver.

C’était un temps de liesse, où tous se rassemblaient. Les seigneurs et les petites gens se mêlaient afin de fêter dignement la nouvelle année pendant toute la semaine. C'était un temps important où l'on apprenait aux enfants à honorer les morts et à faire face au deuil.





Samhain étant le moment de l'année où la connexion avec le Dieu/Déesse, les esprits, et la nature est la plus forte, beaucoup de rituels étaient donc pratiqués ces jours là. Cela voulait aussi dire pour la population que les morts et les démons pouvaient marcher sur Terre pendant ces quelques jours. L'idée que l'esprit de leurs morts se baladent dans leurs rues n'était pas un problème pour eux. Ils étaient même accueillis, puisqu'on leur laissait des assiettes de nourriture, sucrée la plupart du temps, à la porte des maisons. Ces offrandes étaient là pour qu'ils aient la force de revenir dans leur monde quand sonnerait l'heure de le faire.

De cette tradition découle celle des enfants allant chercher des bonbons de porte en porte. Un esprit restant coincé dans notre dimension va chercher de l'aide pour repartir. Il va faire donc bouger des objets ou claquer des portes pour que quelqu'un le remarque. Les enfants proposent donc de vous jouer un mauvais tour si ils n'ont pas leurs sucreries.

Les enfants d’aujourd’hui remplacent les esprits d'hier !



Navet creusé en lanterne de Samhain

Les démons d'un autre coté, étaient beaucoup moins appréciés. Au contraire, ils étaient craints. Tout le monde faisait donc un effort pour les faire fuir ou ne pas se faire remarquer par eux.

Deux méthodes était employées : La première consistait à creuser des gros navets, à leur donner une face effrayante, et à mettre une bougie dedans.

Ceci était fait pour faire peur aux démons et pour que la lumière protège la famille.

Le conte de Jack-O'-Lantern vient de cette pratique. Dans ce conte un homme appelé Jack est condamné à errer sur terre avec seulement un charbon ardent à l'intérieur d'un navet évidé pour éclairer son chemin.

La seconde méthode consistait à se déguiser en démons après la tombée de la nuit, pour passer inaperçu auprès d'eux. De cette coutume découle les bals costumés retrouvés fréquemment pour le nouvel an. Ainsi que les déguisements portés aujourd'hui à l'occasion d'Halloween.



Lanternes citrouilles

Etant une des rares fêtes traditionnelles que l'église n'a pas pu investir complètement, elle l'a donc désacralisée et rendue immorale. Les tues-cochons/chèvres nourriciers sont devenus des sacrifices à un diable ou un dieu païen. Et les rituels d'acceptation des deuils et de protection se sont transformés en des sortilèges impies. La seule chose qui est passée dans les rituels religieux actuels c'est la Toussaint où l'on rend visite à nos morts. Une célébration qui ne dure qu'une journée plutôt qu'une semaine malheureusement.

Heureusement ce sabbat fut importé dans le "nouveau monde" par les Irlandais qui fuyaient la famine. Loin de leur Terre natale, ils se sont raccrochés à leurs vieilles traditions ancestrale, et de cette manière les ont préservées.

Les navets furent remplacés par les citrouilles bien connues aujourd'hui.

Originaires de là-bas, elles sont plus faciles à couper et creuser et se conservent plus longtemps.




Tout le monde sait comment se fête l'Halloween de nos jours, les déguisements, les bonbons, les enfants qui réclament... Bref.

Mais Samhain reste un sabbat et ce n'est pas seulement comme ça qu'il est censé se célébrer. Rien ne vous empêche de donner des sucreries aux petits, après tout c'est un jour de partage et de rires. En plus ils suivent la vieille tradition en arrivant déguisés en sorcières, fantôme, etc.

A Mabon, et jusqu'a Samhain, on a fait le point sur ce qui s'est passé durant l'année. On a coupé court à tout ce qui n'était pas en accord avec nous même. On a jeté, nettoyé, coupé des liens envahissants... bref on a fait le ménage. Durant ce sabbat, il est maintenant temps pour nous de nous permettre de faire le deuil de tout ça. Ainsi que de faire tous les deuils survenus au cours de l'année. C'est un moment où le devoir de mémoire se fait sentir et où l'âme se guérit. Il est aussi temps d'aider nos défunts à monter Là-Haut, et de soigner nos cœurs.




Décorer des citrouilles reste une activité tout à fait dans l’énergie et la tradition du sabbat, ne nous en privons pas ! Une autre activité liée à ce sabbat consiste à se retrouver en famille ou entre amis et de boire du cidre chaud à la cannelle. Vous pouvez aussi, avec vos proches, écrire vos bonnes résolutions pour l'année à venir sur un papier et les jeter dans le feu.

Il est temps de préparer vos bougies rituelles pour l'année et de fabriquer ou de réparer votre balai de rituels.




Les rituels culinaires font partie des rituels les plus simples et les plus applicables à la vie urbaine. Quand nous prenons le temps de faire un repas nous avons une opportunité magique à portée de main. Nous pouvons infuser chaque ingrédient d'une intention et d'un vœu. J'écrirai un article spécialement dédié à la Magie Culinaire, en attendant prenons deux recettes typiques de Samhain :


La plus simple: la soupe de potimarron:

  • Le potimarron est lié à l'abondance, et à l'amour et, comme les citrouilles, il est connu pour réaliser les vœux. Il faut donc bien formuler son souhait pour ce sabbat au moment de le bénir.

  • La cannelle est elle aussi liée à l'abondance, et à la chaleur du foyer.

  • Le sel et le poivre, le premier pour la protection et le second pour le système immunitaire.



La plus complexe: le ragoût Irlandais de Samhain:

  • L'oignon est pour la prospérité (c'est un thème qui revient beaucoup pendant les fête hivernales) et la protection. L’ail pour le système immunitaire.

  • La pomme de terre pour la protection du foyer et l'enracinement à la Terre.

  • Le laurier pour l'amour et la protection.

  • Le thym pour maintenir la loyauté et l'affection saine dans votre foyer et entre amis. Ainsi que pour guérir la tristesse du deuil.

  • Le sucre roux pour la douceur et l'amour.

  • Evidemment le sel et le poivre, le premier pour la protection et le second pour le système immunitaire.

  • Je remplace les champignons, auquel je suis allergique, par des châtaignes pour l'amour doux du foyer.




L'autel de Samhain à des couleurs tournant autour du orange et du noir. La plupart des gens utilise une nappe noire et décore de orange. On placera sur l’autel des photos de nos morts. Ainsi que des pommes, symbole du passage entre la vie et la mort chez les celtes, et des petites citrouilles ou des potimarrons, pour l'abondance et l'amour nécessaires pour surmonter nos peines. On placera aussi tous les objets permettant notre pratique.


Les bougies oranges sont là afin de stimuler vitalité et force, nécessaires pour passer l'hiver. Les noires sont là pour représenter le deuil et le bannissement des énergies négatives.


Les pierres utilisées sont toutes les pierres noires pour la protection et l'ancrage à la Terre, ainsi que l'Agate pour purifier l’environnent et la Cornaline pour surmonter la peur de la mort.


La base des encens de Samhain se composent en général de petit morceaux de pomme séchée, pour sa connexion avec l'autre monde. On y rajoute du cyprès, car ce bois aide la compréhension de la mort et il adouci le deuil. De la sauge, pour purifier et protéger, de la menthe, pour la vitalité et l’énergie , et enfin du cèdre pour l'abondance.


Racontez-nous dans les commentaires comment vous fêtez Samhain, et si vous avez des recettes spéciales pour cette période de l'année !

N'hésitez pas à partager l'article sur les réseaux sociaux !

Nous vous souhaitons un merveilleux Halloween !



54 vues

A PROPOS :

QUE FAIT ON :

PLUS DE SERVICES :

19984030_257240411441584_357898411998943

24 Place de Strasbourg,

65200 Bagnères-de-Bigorre,

France

Tel. 05 62 41 44 34 

©2019 by WITCHES SHOP